Actualité 2020

Yvan Bourgnon, navigateur et défenseur des océans, est le parrain de la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux

By 1 juillet 2020 No Comments

 

Sophie Panonacle, députée du Bassin d’Arcachon et initiatrice de la Fête de la Mer et des Littoraux, est fière et heureuse de vous annoncer qu’Yvan Bourgnon, marin d’exception et défenseur de la protection des océans, est le parrain de cette deuxième édition.

Frère cadet de Laurent Bourgnon, avec qui il a remporté la Transat Jacques Vabre en 1997, auteur du premier tour du monde sur un catamaran de sport non habitable, en solitaire et sans assistance, Yvan Bourgnon est aujourd’hui engagé corps et âme dans un nouveau combat pour l’environnement.

Il est en effet le fondateur et président de Sea Cleaners, association créée en 2015 et destinée à construire un catamaran géant de 70 mètres de long, le Manta, pour collecter des déchets plastiques en mer et le long des côtes.
Ce prototype de voilier hybride, fonctionnant grâce à l’électricité fournie par des panneaux solaires et deux éoliennes, pourrait stocker jusqu’à 250 tonnes de plastiques compactés, voire en consommer une partie en ayant recours à la pyrolyse. La première mission du Manta est prévue pour 2023. Yvan Bourgnon souhaiterait en faire construire une centaine.

Nous partageons avec Yvan Bourgnon le même objectif : sauver nos mers et océans de la pollution, plastique notamment. Nous porterons ensemble ce message commun lors de la prochaine édition de la Fête de la Mer et des Littoraux qui aura lieu les 17, 18 et 19 juillet 2020 dans l’Hexagone et Outre-mer.

Voici le témoignage écrit adressé par Yvan Bourgnon au sujet de son engagement à nos côtés : 

« Je parcours les océans depuis l’âge de huit ans. Ils font partie de mon ADN. Au fil des années, je les ai vu se réchauffer, s’acidifier, se plastifier, à cause des activités humaines. J’ai vu leurs surfaces se recouvrir de déchets flottants, inexorablement. Cette gangrène se répand, tuant des écosystèmes entiers, menaçant des milliers d’espèces vivantes, enlaidissant irrémédiablement des zones côtières autrefois préservées. Notre alimentation elle-même est menacée, puisque ce plastique finit par se fragmenter, devient microplastique et entre dans notre chaîne alimentaire. En 2050, sous l’effet mécanique de la croissance démographique, les projections montrent qu’il y aura autant de plastique que de poissons dans l’océan.

Or de la bonne santé des océans dépend notre avenir : l’océan produit la moitié de l’oxygène que nous respirons, régule le climat, absorbe un tiers de nos émissions carbone… Nous ne pouvons pas continuer à nous en servir comme poubelle et à surexploiter ses ressources sans conséquence.

Je suis donc très fier d’être parrain de cette 2ème édition de la Fête de la Mer et des Littoraux. Je salue cette opération de sensibilisation et de mobilisation essentielle, une grande fête populaire qui permet à chacun de mieux connaître ce patrimoine commun de l’humanité, de comprendre tout ce que nous lui devons, qui donne envie de le protéger et de préserver sa biodiversité. Il n’y a pas de geste anodin si nous sommes 67 millions à les pratiquer. Alors, rendez-vous du 17 au 19 juillet pour découvrir toutes les facettes de la mer et, ensemble, partagez le désir de la protéger ! ».