Ils nous soutiennent

L’historien Alain Corbin, dans son livre Le Territoire du vide (1988), rapporte la répulsion qu’éprouvent les occidentaux envers le littoral, avant 1750. Il faut aujourd’hui beaucoup d’imagination pour se figurer que les rivages aient pu inspirer de l’aversion.

En étudiant les étapes de l’investissement progressif des rivages par nos ancêtres, il met pourtant en relief une diversité et une intensité des émotions qui n’ont pas disparu. À l’émoi face à la vastitude et aux tempêtes, évocatrices des temps primordiaux, s’ajoutent peu à peu un goût pour le pittoresque, un sentiment de santé, une fascination pour l’activité des ports, un engouement pour la science biologique, et, pour finir, la mise en accord, par les plages, « de l’espace et du désir ». Les rivages n’ont pas fini de nous en apprendre sur nous-mêmes !

C’est toute l’ambition de cette nouvelle édition de la Fête de la mer et des littoraux. C’est un honneur et un bonheur que de la parrainer !

Richard FERRANDPrésident de l’Assemblée nationale

Depuis des générations, les Sauveteurs en Mer secourent les personnes en danger en mer et sur nos côtes. Issus principalement des populations du littoral, les sauveteurs bénévoles sont particulièrement sensibles aux enjeux économiques, sociétaux et environnementaux que représente la mer, sur laquelle ils assurent en permanence la sécurité des usagers. C’est donc tout naturellement que ce rapprochement entre la SNSM et la Fête de la Mer et des Littoraux a pu avoir lieu.

Chaque année, ce dernier week-end du mois de juin consacre la Journée nationale des Sauveteurs en Mer – le MILLE SNSM – et la Fête de la Mer et des Littoraux, dans une même intention collective de mobilisation du grand public, pour que la mer reste cette source de vie qui nous a vu naître et préservera notre avenir, si nous savons lui témoigner notre reconnaissance.

Emmanuel de OlivieraPrésident de la SNSM

L’École enseigne la mer.

Notre pays est au carrefour d’un océan et de trois mers qui sont les plus dynamiques de la planète. À ce titre, la mer constitue un enjeu essentiel pour notre pays et un sujet d’étude fondamental pour les élèves. C’est pourquoi, il est primordial d’enseigner davantage la mer à l’École.

Enseigner la mer soulève un ensemble de questions en géographie, en histoire, mais aussi en littérature et en sciences, qui permettent de répondre aux grands enjeux du monde contemporain. Enseigner la mer c’est également transmettre tous les savoirs professionnels liés à la multitude d’activités qu’elle génère.

La compréhension fine de la multiplicité des problématiques liées aux espaces maritimes permet à nos élèves de saisir les enjeux de la mondialisation dont les mers sont le lieu par excellence. Cela doit permettre aussi à notre pays de regarder vers de nouveaux horizons, riches de promesses et de prospérité.

C’est pourquoi, cette Fête de la Mer et des Littoraux, qui réunit tous ceux qui aiment, comprennent et font connaître la mer est un moment si important. Elle participe de cette nouvelle ambition que nous voulons pour notre pays qui doit, plus encore qu’aujourd’hui, être un grand pays maritime.

Jean-Michel BlanquerMinistre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

L’édition 2021 de la Fête de la Mer et des Littoraux portera bien son nom.

Après plusieurs mois de restrictions et de confinement nécessaires pour endiguer le virus et sauver des vies, les Français vont pouvoir désormais pleinement profiter des trésors de nos littoraux, de nos plages et bien sûr gouter à nouveau aux joies des sports nautiques cet été.

Que ce soit en pleine mer ou sur la côte, la multitude d’activités sportives qu’offre notre espace maritime est infinie. Quelle meilleure manière de découvrir et apprécier les richesses de la mer que de s’adonner à la natation, à la voile, au surf, au canoë, au longe-côte, au paddle ou encore à la plongée ? Pour en faire la meilleure expérience possible, j’encourage les Françaises et les Français à faire confiance aux fédérations sportives et à leurs associations, leurs clubs ainsi qu’aux structures professionnelles du secteur. Grâce à un encadrement qualifié et professionnel, chacun pourra découvrir auprès d’elles le monde marin de manière ludique et divertissante, en toute sécurité et de manière responsable et respectueuse de l’environnement et notamment de la biodiversité. Déjà plus d’un million de licenciés dans les fédérations de sports nautiques partagent au quotidien leur passion et s’investissent pour préserver toute la beauté et la diversité du milieu aquatique.

Cette Fête de la Mer et des Littoraux me donne l’occasion de mettre à l’honneur ces acteurs sportifs incontournables qui nous mettent en mouvement, nous initient, nous protègent et nous sensibilisent à la richesse de cet écosystème précieux mais aussi fragile.

Roxana MARACINEANUMinistre déléguée chargée des Sports

Nous voilà déjà prêts à embarquer à bord de la 3e édition de la Fête de la Mer et des Littoraux ! Après la périlleuse année écoulée, cette célébration sera l’occasion pour les Français de retrouver l’air du large, d’être sensibilisés aux métiers maritimes et à notre patrimoine marin. Et quel meilleur symbole de ce patrimoine que notre magnifique littoral et les 5 800 km de sentier qui le bordent, dans l’Hexagone comme en outre-mer ?

Ce fameux « chemin des douaniers » a une résonnance particulière pour chacun d’entre nous. Il évoque pour certains les chemins de Grande Randonnée ; pour d’autres, des souvenirs d’enfance, à crapahuter en compagnie de ses proches ; pour d’autres enfin, la promesse d’une balade calme et reposante, faite de vues imprenables sur la mer et d’air du grand large. Ces itinéraires chargés d'histoires, de sel et d'embruns, sont en passe de retrouver leur lustre d’antan et d’être étendus de 1200 km dans le cadre de l’opération « France vue sur mer », lancée au mois de février 2021.

Cette année encore, le ministère de la mer soutient pleinement la Fête de la Mer et des Littoraux. C’est aussi et surtout l’occasion de remercier et de saluer le travail mené quotidiennement par les 6 212 sauveteurs bénévoles de terrain de la Société nationale de sauvetage en mer. Ils portent fièrement les valeurs de solidarité et de courage chères aux gens de mer. Que ce soit par le don ou par le bénévolat, nous pouvons tous devenir des acteurs de la sécurité en mer.

Bonne Fête de la Mer et des Littoraux à tous !

Annick GIRARDINMinistre de la Mer

Espaces de liberté, berceaux d’une biodiversité exceptionnelle, carrefours de cultures : la mer et les littoraux ont façonné nombre de nos régions et notre histoire. Ils ont forgé l’imaginaire de nos enfants, inspiré nos écrivains, été le théâtre de nombreuses découvertes scientifiques.

Les écosystèmes marins, côtiers et aquatiques figurent parmi les écosystèmes d’intérêt patrimonial les plus menacés : en métropole, 94 % sont en mauvais état de conservation. La préservation des espèces de faune et flore qu’ils abritent est impérative. Il nous faut retrouver un équilibre entre la conservation de ce capital naturel et les activités humaines économiques ou touristiques.

C’est tout le sens de la stratégie nationale aires protégées, grâce à laquelle nous protégerons, d’ici 2022, 30% du territoire terrestre et marin dont 10% sous protection forte. D’ici à 2025, 100% des récifs coralliens seront protégés.

C’est également l’ambition de « France vue sur mer » qui, dotée par le gouvernement de 5 millions d’euros cadre de France Relance, veut offrir à tous les promeneurs un accès libre et gratuit à de nouveaux sentiers du littoral, en le prolongeant de 1200 kilomètres.

C’est enfin protéger nos sites exceptionnels de l’hyperfréquentation touristique. Pour cela, le projet de loi Climat et résilience prévoit la possibilité pour les maires de règlementer ou d’interdire l’accès des personnes, véhicules et animaux domestiques aux espaces naturels sensibles, dès lors qu’une surfréquentation leur porte atteinte.

Réduire drastiquement les déchets plastiques en mer, protéger la biodiversité marine et les cétacés, travailler à la qualité des eaux, à l’aménagement du littoral ou sur l’érosion du trait de côte sont autant de défis à relever collectivement. Mieux connaitre ce formidable patrimoine naturel, c’est mieux le protéger. La Fête de la Mer et des Littoraux nous en donne une formidable opportunité !

Bérangère AbbaSecrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité

Créé en 1995 et placé sous l’autorité du Premier ministre, le Secrétariat général de la mer a pour objet de coordonner l’ensemble des politiques maritimes et d’apporter ainsi une réponse adaptée au caractère profondément interministériel de ces politiques. Il anime et coordonne les travaux du Gouvernement en matière maritime et assure la coordination de l’action de l’État en mer (AEM). Il n’y a pas de limitation, au sein de la politique maritime, quant aux domaines concernés par cette activité de coordination. Elle concerne autant le régalien, la sûreté et la sécurité, que la protection de l’environnement, l’économie maritime, l’innovation et la recherche… La politique maritime de la France doit s’adresser à tous les Français, qu’ils soient professionnels, étudiants ou passionnés de la mer. Elle doit ouvrir à la mer, par l’éducation, la formation, la culture, le sport et les loisirs. C’est ce à quoi doit contribuer cette nouvelle édition de la Fête de la mer et des littoraux.

Denis ROBINSecrétaire général de la mer

Après une année qui a durement marqué les acteurs de la mer fortement impactés par la mise à l’arrêt des activités touristiques et de la restauration, j’espère que cette 3ème Fête de la Mer et des Littoraux sera l’occasion de tous contribuer à offrir un meilleur avenir pour nos filières, en re-consommant massivement des produits français de qualité et en re-découvrant nos littoraux enviés de tous.

Dans le cadre de la future stratégie nationale portuaire, je renouvelle la volonté des Régions de participer activement au développement de cette stratégie pour améliorer la compétitivité des ports décentralisés en lien avec la stratégie de l’Etat pour les grands ports maritimes.

La mer est aussi source d’une énergie nouvelle ! Nos Régions œuvrent activement pour que le développement des énergies marines bénéficie directement aux territoires, par des filières ancrées et de l’emploi durable localement.

Renaud MUSELIERPrésident des Régions de France

Relais des enjeux majeurs que portent les communes et intercommunalités littorales de métropole et d’outre-mer et leurs habitants en matière de lutte contre le dérèglement climatique, accentués désormais par les effets de la crise sanitaire et économique, l’AMF rappelle son attention constante portée à la bonne mise en œuvre, au plus près du terrain, des politiques publiques de prévention des risques naturels, de protection et de valorisation de la biodiversité et des paysages, d’aménagement d’espaces résilients, de promotion de l’attractivité touristique et du dynamisme social et économique de ces territoires.

C’est pourquoi, l’AMF est heureuse de s’associer à cette troisième édition de la Fête de la Mer et des Littoraux dont l’objectif est de favoriser la découverte, la protection et la valorisation de notre patrimoine marin et littoral.

Parce que célébrer la mer est l’affaire de tous, l’AMF s’engage à relayer cet évènement auprès de ses 34 000 adhérents, maires et présidents d’intercommunalité, et des associations départementales de maires qui composent son maillage territorial.

François BAROINPrésident de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité

Président de l’Association Nationale des Elus du Littoral (ANEL), je suis heureux de renouveler cette année encore le soutien de l’ANEL et de ses adhérents, élus du littoral de l’Hexagone et des Outremer, à la Fête de la Mer et des Littoraux, placée sous le haut patronage du Président de l’Assemblée Nationale, avec les nombreux représentants du monde maritime.

Cette 3ème édition qui s’inscrit dans le souffle de l’aventure du Vendée Globe va également témoigner des richesses exceptionnelles de notre patrimoine littoral et maritime et des potentiels d’innovation environnementales et économiques.

En cette année du Congrès de l’UICN à Marseille, ce sera également une nouvelle occasion de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité de nos zones côtières. Les littoraux, espaces très attractifs doivent relever de multiples défis économiques, sociaux et environnementaux, accentués par la crise sanitaire que nous traversons et faire face aux impacts du changement climatique.

Nous rendrons également une nouvelle fois hommage aux sauveteurs en mer qui surveillent et portent secours quotidiennement aux marins, aux plaisanciers et aux amoureux des sports nautiques.

J’invite tous les élus du littoral à se mobiliser cette année encore, en espérant que les contraintes sanitaires le permettent, pour faire de cette grande fête populaire un moment de partage autour des atouts qu’offrent nos rivages. Cette Fête de la Mer et des Littoraux est un moment particulier pour sensibiliser le grand public à notre patrimoine culturel et gastronomique, et faire mieux connaître aux jeunes les nombreux métiers qu’offre la mer.

A bientôt pour nous retrouver autour de cet évènement !

Jean-François RAPINPrésident de l’ANEL

Tandis que le déclin de la biodiversité́ et l'accélération du réchauffement climatique représentent la première menace touchant chaque être humain, il est essentiel de promouvoir la protection de notre littoral et de la mer auprès du plus grand nombre. Le défi environnemental peut être une chance pour aller vers une transition positive et réinventer le rapport que l'Homme entretient avec l’océan et les rivages. L’Assemblée des Départements de France est donc heureuse de s’associer à la troisième édition de la Fête de la Mer et des Littoraux et lui souhaite en franc succès.

Dominique BUSSEREAUPrésident de l’ADF

La Fête de la Mer et des Littoraux est une belle occasion de valoriser tous les territoires français : sur le littoral, mais également à l’intérieur de notre pays. Depuis la première édition, l’ANETT s’est associée à la députée Sophie Panonacle pour inciter ses adhérents à participer à l’évènement.

Ce grand évènement va permettre de sensibiliser les français aux enjeux maritimes, notamment au développement durable de l’économie bleue, à la protection de la biodiversité et des littoraux, à la connaissance du milieu marin…

La mer mais également les lacs, les cours d’eau, les bassins, … constituent des atouts forts pour notre tourisme : il faut les valoriser… Notre association travaille depuis de nombreuses années sur la qualité des eaux de baignade.

La députée Sophie Panonacle peut compter sur le soutien de l’ANETT à cette troisième édition. Elle en sera le relai auprès de ses près de 950 adhérents, de plus de 80 Parlementaires et de ses partenaires.

Philippe SUEURPrésident de l’Association Nationale des Élus des Territoires Touristiques

La France présente trois façades maritimes et possède le deuxième espace maritime mondial. Elle est un grand pays maritime, ce qui donne tout son sens à cette belle initiative d'organiser la Fête de la Mer et des Littoraux.

La Marine nationale soutient ce projet car elle agit en permanence en mer pour protéger nos concitoyens, veiller à la sauvegarde de nos ressources et préserver l'environnement. Chaque année, la Marine sauve 300 vies, neutralise près de 2000 engins explosifs, datant de la deuxième guerre mondiale, le long de notre littoral. Grâce à son réseau de sémaphores et à ses patrouilleurs, elle assure une surveillance permanente de nos approches, prête à intervenir en cas de crise.

La Fête de la Mer et des Littoraux est pour tous une invitation à se tourner vers la mer et à prendre conscience des trésors qu'elle recèle. La Marine nationale proposera à cette occasion des visites de bateaux et de bases navales.

La Marine Nationale

Le Cluster Maritime Français renouvelle tout son soutien à la Fête de la Mer et des Littoraux. Plus que jamais, sans doute, la mer est une richesse. Elle porte en elle, tous les atouts d’une transition environnementale pourvoyeuse d’emplois et de relances pour notre pays. Elle est notre avenir, pour peu que nous sachions la connaître et la préserver. La Fête de la Mer et des Littoraux est une occasion incomparable pour faire découvrir tous les atouts de l’économie maritime tricolore au Grand Public.

Le Cluster encourage vivement ses membres à se mobiliser sur tout le littoral, à organiser dans leurs régions des événements festifs, ludiques et pédagogiques qui auront pour ambition la découverte, la protection et la valorisation de notre patrimoine naturel maritime et littoral, mais également de notre économie bleue et des métiers de la mer.

Je souhaite que tous les événements maritimes, petits et grands, contribuent au succès de cette grande fête nationale autour de la mer, pour maintenir ensemble notre cap sur la croissance bleue.

Frédéric Moncany de St AignanPrésident du Cluster Maritime Français

La troisième édition de la Fête de la Mer et des Littoraux est lancée !

Aux côtés de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), l’UMIH s’associe à cette nouvelle opération placée sous le signe du partage.

Nous sommes très heureux de soutenir de nouveau cet événement rassemblant des valeurs autour desquelles il est indispensable pour l’UMIH et l’ensemble de nos professionnels de s’associer dans le contexte actuel : la solidarité, la bienveillance, l’hospitalité. Engageons-nous pour donner de la visibilité aux thématiques de la mer - protection des littoraux, préservation de la biodiversité et plus encore - et soutenir ceux qui se mobilisent quotidiennement pour sauver des vies humaines.

Le littoral et la mer sont des lieux d’inspiration, de refuge, de passage qui valorisent notre territoire et que nous devons préserver pour continuer à en bénéficier et à l’apprécier.

Nos professionnels ne manqueront pas à l’appel !

Roland HéguyPrésident Confédéral de l'UMIH

La conchyliculture française est très heureuse de s’associer à cette nouvelle édition de la Fête de la Mer et des Littoraux. Aujourd’hui plus que jamais, la mer est, en effet, au cœur d’enjeux cruciaux pour notre pays, qu’ils soient socio-économiques, climatiques ou culturels.

Cette année, le Comité National de la Conchyliculture est, en outre, fier de participer activement à la mobilisation en faveur de la Société Nationale des Sauveteurs en Mer.

Après ces mois difficiles, quelle joie de nous retrouver, de faire connaître nos métiers, de partager notre passion pour la mer et ses nombreux bienfaits.

A très bientôt autour de délicieux plateaux de coquillages !

Philippe Le GalPrésident du Comité National de la Conchyliculture