Ils nous soutiennent

Trop souvent, notre vieux pays de terriens a tourné le dos à la mer. La France demeure d’ailleurs une puissance maritime qui s’ignore. Les Français commencent seulement à prendre conscience que notre pays, avec ses Outre-mer, représente le deuxième domaine maritime mondial, juste après celui des États-Unis.
La mer est aussi environnement, loisirs, paysages, sports, gastronomie et tant d’autres choses encore. Le parlementaire Victor Hugo écrivit que « La mer est un espace de rigueur et de liberté. » Vous faire découvrir et apprécier toutes nos mers et nos littoraux, c’est espérer que vous les chérirez avec rigueur et liberté. C’est l’ambition de cette nouvelle édition de la Fête de la mer et du littoral. C’est un honneur et un bonheur que de la parrainer !

Richard FERRANDPrésident de l’Assemblée nationale

Depuis des générations, les Sauveteurs en Mer secourent les personnes en danger en mer et sur nos côtes. Issus des populations du littoral, les sauveteurs bénévoles sont particulièrement sensibles aux enjeux économiques, sociétaux et climatiques que représente la mer, comme à la nécessaire préservation et sécurisation de ses différents milieux. C’est donc tout naturellement que ce rapprochement entre la SNSM et la Fête de la Mer et des Littoraux a pu avoir lieu. Chaque année, ce dernier week-end du mois de juin consacre la Journée nationale des Sauveteurs en Mer – le MILLE SNSM – et la Fête de la Mer et des Littoraux, dans une même intention collective de mobilisation du grand public, pour que la mer reste cette source de vie qui nous a vu naître et préservera notre avenir, si nous savons lui témoigner notre reconnaissance.

Emmanuel de OlivieraPrésident de la SNSM

L’École enseigne la mer.
Notre pays est au carrefour d’un océan et de trois mers qui sont les plus dynamiques de la planète. À ce titre, la mer constitue un enjeu essentiel pour notre pays et un sujet d’étude fondamental pour les élèves. C’est pourquoi, il est primordial d’enseigner davantage la mer à l’École.
Enseigner la mer soulève un ensemble de questions en géographie, en histoire, mais aussi en littérature et en sciences, qui permettent de répondre aux grands enjeux du monde contemporain. Enseigner la mer c’est également transmettre tous les savoirs professionnels liés à la multitude d’activités qu’elle génère.
La compréhension fine de la multiplicité des problématiques liées aux espaces maritimes permet à nos élèves de saisir les enjeux de la mondialisation dont les mers sont le lieu par excellence. Cela doit permettre aussi à notre pays de regarder vers de nouveaux horizons, riches de promesses et de prospérité.
C’est pourquoi, cette fête de la mer et des littoraux, qui réunit tous ceux qui aiment, comprennent et font connaître la mer est un moment si important. Elle participe de cette nouvelle ambition que nous voulons pour notre pays qui doit, plus encore qu’aujourd’hui, être un grand pays maritime.

Jean-Michel BlanquerMinistre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

La fête de la mer et des littoraux est une belle opportunité de mettre en valeur les nombreux territoires français intimement liés au milieu marin. J’ai la conviction que le sport est un vecteur puissant pour sensibiliser à la richesse, la diversité mais aussi la vulnérabilité de cet écosystème. A l’occasion du Comité interministériel de la mer présidé par le premier Ministre, j’ai tenu à mettre l’accent sur les sports nautiques et sports de nature qui prônent un rapport ludique, curieux et respectueux à l’environnement maritime. Qui mieux qu’un surfeur, un marin ou un plongeur pour défendre la préservation de son terrain de jeu et éveiller la conscience collective à l’absolue nécessité de protéger ce patrimoine si fragile ? Je veux encourager cette démarche vertueuse de sportif responsable prônée par les sports natures et nautiques et c’est pourquoi j’apporte tout mon soutien à la députée Sophie Panonacle dans son initiative

Roxana MARACINEANUMinistre déléguée aux Sports

Cette 2e édition de la fête de la mer et des littoraux est à marquer d’une pierre blanche.

D’abord parce qu’elle nous rappelle le succès de la 1ère édition, qui a permis de rassembler, en France hexagonale et en outre-mer, des centaines de femmes et des hommes mus par le même désir de découvrir, protéger et valoriser notre patrimoine marin et littoral.

Ensuite parce que cette fête se tient quelques jours après la refondation du ministère de la mer. Après presque 30 ans sans un tel ministère, notre pays se donne à nouveau les moyens d’avoir une politique maritime à la hauteur des 11 millions de km² qui composent le domaine maritime français. Les enjeux sont cruciaux : comment permettre aux 400 000 employés du secteur de continuer à travailler dans de bonnes conditions tout en préservant nos environnements marins ? Comment repenser nos échanges maritimes pour mieux rayonner par la mer ?

Enfin, parce que cet évènement met à l’honneur les sauveteurs en mer. À l’heure où les personnels soignants sont à juste titre salués pour leur comportement héroïque au cours des mois écoulés, il faut également rendre hommage à celles et ceux qui ont œuvré à la sécurité en mer et sur les plages durant la crise sanitaire. Qui sauvent chaque jour bénévolement et gratuitement des vies humaines en mer.

Le ministère de la mer s’associe fièrement à la nouvelle édition de cette belle manifestation. Célébrons et préservons la mer et les littoraux !

Annick GIRARDINMinistre de la Mer

Créé en 1995 et placé sous l’autorité du Premier ministre, le Secrétariat général de la mer a pour objet de coordonner l’ensemble des politiques maritimes et d’apporter ainsi une réponse adaptée au caractère profondément interministériel de ces politiques. Il anime et coordonne les travaux du Gouvernement en matière maritime et assure la coordination de l’action de l’État en mer (AEM). Il n’y a pas de limitation, au sein de la politique maritime, quant aux domaines concernés par cette activité de coordination. Elle concerne autant le régalien, la sûreté et la sécurité, que la protection de l’environnement, l’économie maritime, l’innovation et la recherche… La politique maritime de la France doit s’adresser à tous les Français, qu’ils soient professionnels, étudiants ou passionnés de la mer. Elle doit ouvrir à la mer, par l’éducation, la formation, la culture, le sport et les loisirs. C’est ce à quoi doit contribuer cette nouvelle édition de la Fête de la mer et des littoraux.

Denis ROBINSecrétaire général de la mer

Les Régions de France sont heureuses de s’associer à la deuxième édition de la Fête de la mer et des littoraux. Nos espaces maritimes sont un puissant facteur d’attractivité et d’emploi pour nos territoires, mais sont aussi au cœur des enjeux de l’adaptation au changement climatiques et de la biodiversité. Ils font converger les politiques des Régions et notamment celles en faveur de la transition écologique et énergétique, de la pêche ou des ports et transports maritimes, mais aussi leur nouvelle compétence d’animation et de coordination des acteurs de l’économie circulaire pour valoriser et protéger les ressources de la mer, facteurs de croissance bleue.

Renaud MUSELIERPrésident des Régions de France

Concernée par les enjeux prioritaires, en termes de prévention des risques, de protection et de valorisation de la biodiversité, d’aménagement des espaces et des paysages et de dynamisme social et économique, auxquels doivent répondre les communes et intercommunalités littorales de métropole et d’outre-mer et leurs habitants, l’AMF est heureuse de s’associer à cette belle initiative visant à « fêter la mer ».

Parce que célébrer la mer est l’affaire de tous, l’AMF s’engage à relayer cet évènement auprès de ses 34 000 adhérents, maires et présidents d’intercommunalité, et des associations départementales de maires qui composent son maillage territorial.

François BAROINPrésident de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité

Président de l’Association Nationale des Elus du Littoral (ANEL), je suis heureux de réitérer le soutien de l’ANEL et de ses adhérents, élus du littoral de l’Hexagone et des Outre-mer, à la Fête de la Mer et des Littoraux, placée sous le haut patronage du Président de l’Assemblée Nationale, avec les nombreux représentants du monde maritime.
Cette 2ème édition devrait confirmer le rôle des territoires littoraux qui abritent des trésors de biodiversité et souligner les responsabilités de tous, élus, acteurs économiques et citoyens, pour contribuer à leur préservation. Ces espaces doivent relever de multiples défis économiques, sociaux et environnementaux et faire face aux impacts du changement climatique, comme l’ont souligné les récents rapports du GIEC.
Ce sera aussi l’occasion de rendre une nouvelle fois hommage aux sauveteurs en mer qui surveillent et portent secours quotidiennement à nos marins, aux plaisanciers et aux adeptes des sports nautiques.
J’invite tous les élus du littoral à se mobiliser cette année encore pour faire de cette grande fête populaire un moment de partage autour des atouts qu’offrent nos rivages, afin de sensibiliser le grand public à notre exceptionnel patrimoine culturel, naturel, maritime et littoral qu’il convient de respecter et de protéger. Cette fête sera également le moyen de faire mieux connaître aux jeunes les nombreux métiers de la mer.

Jean-François RAPINPrésident de l’ANEL

Tandis que le déclin de la biodiversité́ et l'accélération du réchauffement climatique représentent la première menace touchant chaque être humain, il est essentiel de promouvoir la protection de notre littoral et de la mer auprès du plus grand nombre. Le défi environnemental peut être une chance pour aller vers une transition positive et réinventer le rapport que l'Homme entretient avec l’océan et les rivages. L’Assemblée des Départements de France est donc heureuse de s’associer à la nouvelle édition de la Fête de la mer et des littoraux et lui souhaite en franc succès.

Dominique BUSSEREAUPrésident de l’ADF

La fête de la mer et des littoraux est une belle occasion de valoriser tous les territoires français : sur le littoral, mais également à l’intérieur de notre pays.
Ce grand évènement va permettre de sensibiliser les français aux enjeux maritimes, notamment au développement durable de l’économie bleue, à la protection de la biodiversité et des littoraux, à la connaissance du milieu marin…
La mer mais également les lacs, les cours d’eau, les bassins,… constituent des atouts forts pour notre tourisme : il faut les valoriser… Notre association travaille depuis de nombreuses années sur la qualité des eaux de baignade.
L’ANETT soutient l’initiative de la Députée Sophie Panonacle, qu’elle va relayer auprès de ses 900 adhérents et de ses partenaires.

Philippe SUEURPrésident de l’Association Nationale des Élus des Territoires Touristiques

La France présente trois façades maritimes et possède le deuxième espace maritime mondial. Elle est un grand pays maritime, ce qui donne tout son sens à cette belle initiative d'organiser la fête de la mer et des littoraux.
La Marine nationale soutient ce projet car elle agit en permanence en mer pour protéger nos concitoyens, veiller à la sauvegarde de nos ressources et préserver l'environnement. Chaque année, la Marine sauve 300 vies, neutralise près de 2000 engins explosifs, datant de la deuxième guerre mondiale, le long de notre littoral. Grâce à son réseau de sémaphores et à ses patrouilleurs, elle assure une surveillance permanente de nos approches, prête à intervenir en cas de crise. La fête de la mer et des littoraux est pour tous une invitation à se tourner vers la mer et à prendre conscience des trésors qu'elle recèle. La Marine nationale proposera à cette occasion des visites de bateaux et de bases navales.

La Marine Nationale

Le Cluster Maritime Français est un soutien de la première heure de la Fête de la Mer et des Littoraux. La Mer est une richesse, elle est notre avenir. Nous devons nous en réjouir et organiser cette fête pour qu’elle rayonne auprès du Grand Public.
Le Cluster encourage vivement ses membres à se mobiliser sur tout le littoral, à organiser dans leurs régions des événements festifs, ludiques et pédagogiques qui auront pour ambition la découverte, la protection et la valorisation de notre patrimoine naturel maritime et littoral, mais également de notre économie bleue et des métiers de la mer.
Je souhaite que tous les événements maritimes, petits et grands, contribuent au succès de cette grande fête nationale autour de la mer, pour maintenir ensemble notre cap sur la croissance bleue.

Frédéric Moncany de St AignanPrésident du Cluster Maritime Français

L’UMIH s’associe à la Fête de la Mer et des Littoraux pour cette seconde édition. Nous sommes tous rassemblés autour de cette opération aux côtés de la Société Nationale de Sauvetage en mer (SNSM), acteur dans la sécurité en mer et sur les plages. Les équipes de sauveteurs en mer - constituées de bénévoles engagés - sont le premier maillon de la chaîne des secours sur le littoral. Soutenons-les et engageons-nous, comme eux s’engagent pour sauver des vies humaines !
Cet événement est aussi une opportunité de partage, de sensibilisation et de mise en valeur des actions dédiées à la Mer et à la protection de notre littoral et de sa biodiversité. Cela prolonge notre engagement dans la préservation des ressources maritimes mise en valeur avec notre partenaire Mr.Goodfish.
Nos professionnels sauront se mobiliser pour encourager cette belle démarche.

Roland HéguyPrésident Confédéral de l'UMIH