Édition 2021Parrainage 2021

Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan est le parrain de cette édition 2021

By 26 avril 2021 No Comments

Cette année, Romain Troublé nous fait la joie et l’honneur de parrainer la 3e édition de la Fête de la Mer et des Littoraux.

Régatier professionnel avec deux participations à la Coupe de l’America pour les défis français en 2000 et 2003 à Auckland en Nouvelle-Zélande, Romain troublé est le Directeur Général de la Fondation Tara Océan. Il est par ailleurs Président de la plateforme Océan & Climat qui cherche à promouvoir et à diffuser la recherche scientifique en faveur de la protection des océans.

Chargé au départ de la direction opérationnelle des expéditions de Tara, Romain Troublé en est devenu le Directeur Général en 2007

Facilement identifiable par sa célèbre goélette, Tara a été la première fondation reconnue d’utilité publique consacrée à l’Océan. Son objectif est de développer une science de l’Océan ouverte, innovante et inédite qui permette de prédire et mieux anticiper l’impact du changement climatique. Cette expertise scientifique de très haut niveau a aussi pour objectif de sensibiliser et d’éduquer les jeunes générations mais aussi de mobiliser les décideurs politiques.

Voici le témoignage de Romain Troublé à propos de son engagement à nos côtés :

“C’est un honneur pour moi d’être le Parrain de la Fête de la Mer et des Littoraux cette année. La Mer me semble si indispensable à notre bien être qu’il est urgent de la fêter, de la valoriser et de la protéger évidemment.

Né au bord de la Méditerranée puis élevé dans les Alpes et en Bourgogne, on ne peut pas dire que tout me destinait à consacrer ma vie et toute mon énergie à la mer. Finalement, l’influence de mon père, régatier olympique et en cela véritable usager éclairé de la mer, lui-même emmené en mer par son père dans les années 60, m’a rapproché de l’océan en Bretagne.

A la barre de la Fondation Tara avec ses fondateurs depuis près de 15 ans, je découvre chaque jour au contact des scientifiques notre ignorance de ce véritable réacteur de biodiversité dont la santé est indispensable à notre bien-être. C’est là le moteur de mon engagement, mon envie de l’explorer ensemble, de la raconter, de rencontrer ses usagers, de la protéger, de la chérir et plus simplement de la fêter avec toutes et tous cette année sur les littoraux mais aussi dans nos villes et nos campagnes !”